Mark Kern fonde la League For Gamers pour protéger les joueurs et le jeu vidéo

Pour protéger politiquement les joueurs, le jeu vidéo et son industrie, Mark Kern (fondateur du studio Red 5) annonce la fondation de la League For Gamers, une organisation militante qui se veut une alternative à l'ESA.

Mark Kern fonde la League For Gamers pour protéger les joueurs et le jeu vidéo

On l'évoquait récemment, Mark Kern (le CEO du studio Red 5, mais qu'on a connu dans un lointain passé chez Blizzard à la tête des développeurs de World of Warcraft) s'est montré particulièrement actif et véhément dans la lutte contre le SOPA (le Stop Online Privacy Act, ce projet de loi visant à protéger le droit d'auteur sur Internet mais jugé liberticide par nombre d'acteurs du Web - et condamné le week-end dernier par la Maison Blanche qui refuse de soutenir un texte « qui réduit la liberté d'expression, augmente les dangers de la cybersécurité et risque de saper la dynamique d'innovation de l'Internet mondial »).

En plus de fermer le bêta-test de Firefall, demain mercredi 18 janvier en signe de protestation contre le texte, Mark Kern et le studio Red 5 annoncent aujourd'hui la création de la League For Gamers (LFG), « une organisation ayant pour mission de promouvoir le jeu vidéo de façon positive, d'exprimer la passion du jeu et de protéger l'intérêt du jeu vidéo sur un plan politique ».
Pour lancer le projet, Mark Kern vient d'y investir 50 000 dollars alors que cette organisation se veut « une vraie alternative à l'Entertainment Software Association », l'association américaine réunissant les principaux éditeurs de jeux vidéo (et accessoirement organisatrice de l'E3), suscitant l'ire de Mark Kern pour son récent soutien idéologique et financier au SOPA et au PIPA (le PROTECT IP Act ou la loi pour la prévention de la réelle menace en ligne pour l'économique de la créativité et le vol de propriété intellectuelle).
Et si le SOPA est pour l'instant gelé, la première action de la League For Gamers sera de militer contre le soutien de l'ESA au PIPA, qui doit être débattu au Sénat américain le 24 janvier prochain.

Nombreux sont ceux à avoir déjà essayé de fédérer « les joueurs » au sein d'organisations politiques et à ce jour, tous ou presque ont échoué - sans doute notamment parce que « les joueurs » ne sont pas une entité monolithique et uniforme animée par un même intérêt commun. Pour autant, on ne peut nier la détermination et la volonté d'action de Mark Kern.
Ceux souhaitant le rejoindre peuvent adhérer à la LFG sur le site officiel du projet.

Réactions (15)


  • En chargement...