Le sud-est asiatique, nouvel Eldorado du MMO

Si l'on sait bien que l'Asie (la Chine, la Corée et le Japon en tête) sont de longue date des marchés phares pour l'industrie du jeu, le sud-est asiatique (l'Indonésie, le Vietnam et la Thaïlande) aiguise aujourd'hui l'appétit des exploitants.

Si l'on a bien conscience que l'Asie est un territoire de prédilection du l'industrie du jeu en ligne (avec la Chine, la Corée du Sud et le Japon en tête), les pays émergeants du sud-est asiatique (l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam) éveillent manifestement également l'intérêt des exploitants de jeux en ligne.
C'est ce que livre la dernière étude de l'institut Niko Partners dont on découvre les bons mots par voie de communiqué.

Selon le spécialiste en intelligence économique appliquée à l'industrie du jeu en Asie, le sud-est asiatique représenterait aujourd'hui un volume d'affaire de 474 millions de dollars en 2011 et devrait atteindre le milliard de dollars d'ici 2015, notamment grâce à un potentiel de 100 millions de joueurs. Et de préciser que les données collectées ont permis d'identifier que « les joueurs indonésiens se révèlent particulièrement férus de jeux sur Facebook, que le Vietnam est le plus gros marché de la région en terme de chiffre d'affaires et que les joueurs payants thaïlandais sont les plus dépensiers du sud-est asiatique ».
De quoi, peut-être, commencer à aiguiser l'appétit des exploitants de jeux du monde entier à l'heure où de plus en plus de marchés vidéo ludiques se révèlent très saturés.


  • En chargement...