Luttes de pouvoirs politiques et religieux en bêta-test en Corée

À quelques jours du coup d'envoi des premières phases de bêta, DK Online dévoile son gameplay articulé autour des luttes de pouvoirs opposant le Pape à l'Empereur du Saint Empire romain germanique.

Après quelques années de développement, les studios sud-coréens SJ Internet et RPG Factory lèvent le voile aujourd'hui sur leur prochain MMORPG, DK Online (pour Dragon Knights), en vue d'une première phase de bêta-test devant accueillir les joueurs dès le 2 novembre prochain.

Reprenant une thématique qui semble actuellement avoir le vent en poupe au Pays du Matin Calme, DK Online plonge le joueur dans un univers se voulant (très librement) inspiré de l'Europe médiévale, à l'heure des luttes de pouvoirs entre l'empereur du Saint Empire romain germanique et du Pape de Rome.
Dans ce contexte, le joueur opte pour l'une des classes disponibles (guerrier profane ou pieux paladin, sorcier ou mage - tirant chacune ses capacités de pouvoirs politiques ou religieux), en plus d'une race (des Humains - pouvant être frappé de lycanthropie pour devenir loup-garou - ou Elfes, tantôt clairs, tantôt sombres). Reprenant la trame générale du jeu, le gameplay aussi (PvE et PvP) s'appuie sur des luttes de pouvoirs : dans DK Online, chaque action du joueur lui permet de décrocher une multitude de titres différents permettant manifestement d'évoluer dans la hiérarchie politique et religieuse du MMORPG. Et au-delà de la traditionnelle collection, chaque titre octroie ici divers bonus, charges ou pouvoirs spéciaux (le développeur évoque par exemple des titres permettant de lever un impôt auprès des PNJ)...
En attendant d'en apprendre un peu plus, on retiendra que le bêta-test de DK Online débute le 2 novembre prochain en Corée du Sud (on ignore encore si le jeu a vocation à passer les frontières de l'Asie).

Réactions (11)


  • En chargement...

Que pensez-vous de DK Online ?

1 aime, 4 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 0 critique)
4,8 / 10 - Intéressant