Des mécanismes PvP mêlant action et stratégie

Attendu prochainement en bêta-test en Occident, Living After War dévoile son gameplay PvP. Sur les champs de batailles du MMO post-apocalyptique, les joueurs devront développer des stratégies pour s'approprier des ressources incontournables.

Des mécanismes PvP mêlant action et stratégie
Dessin conceptuel par Lee Jang Wook

Voici quelques semaines, le portail Alaplaya annonçait l'acquisition des droits d'exploitation de LAW (pour Living After War), un MMORPG PvP à l'univers post-apocalyptique s'appuyant sur l'affrontement de deux factions, l'une composée d'Humains de retour sur Terre après un exil stellaire et l'autre faite de mutants. Et le titre intègre quelques originalités savoureuses, comme un gameplay mêlant jeu de rôle, jeu d'action et jeu de stratégie en temps réel.
Car dans LAW, au-delà des traditionnelles missions à remplir et autres donjons à explorer, les affrontements entre joueurs (entre les deux factions) se déroulent notamment sur des champs de bataille incontournables pour la domination de sa faction.

Lee Jang Wook (CEO et fondateur du studio Nitrozen) : « L'une des principales composantes de LAW est évidemment son PvP complexe, qui s'apparente peu ou prou à un mode d'affrontement à base de stratégie en temps réel. Cette guerre pour les ressources est ouverte à tous les joueurs, tout le temps, 24h/24 et sept jours par semaine. Fort de ce principe, nous avons conçu un système économique dans lequel vous pouvez collecter des ressources que vous gérez comme sur un marché boursier. Cela permet de gérer plus simplement tout ce qui relève des ressources, tant pour les vétérans que les nouveaux venus.
Donc en lieu et place des traditionnels « Sièges » ou des affrontements « Royaume contre Royaume » (RvR), qui sont ni plus ni moins qu'une version étoffée du PvP, nous proposons des possibilités stratégiques plus vastes et plus avancées dans LAW. [...]
Tous les joueurs, peu importe leur faction, peuvent entre en guerre et se combattre - en gros, comme dans les régions frontalières de Dark Age of Camelot. Mais dans LAW, nous avons disséminé les ressources dont les joueurs ont besoin de collecter dans les régions PvP. Avec ces ressources, les joueurs peuvent installer des bases et ériger leurs lignes de défenses pour protéger leurs ressources. Parallèlement, ils peuvent aussi attaquer les autres joueurs et occuper leurs bases, tout en contrôlant leurs troupes motorisées comme des tanks ou des hélicoptères. Par ailleurs, les joueurs devront transporter les ressources accumulées vers leurs bases sécurisées. Ca signifie notamment qu'il est aussi possible de lancer des raids sur les troupes de transports. Les règles semblent simples, mais le gameplay est captivant et très stratégique. »

Et de préciser également que dans LAW, les personnages (utilisés notamment dans les phases PvE du MMO) ne sont pas totalement contraints par une classe spécifique. Le jeu intègre en effet trois archétypes (le Tanker plutôt défensif, le Dealer plus offensif et le Healer, classe de soutien) et le joueur façonne son personnage comme il l'entend en piochant des compétences relevant des trois archétypes : « par exemple, un Guerrier est un Tanker mâtiné de Dealer, un Esper est à la fois un Dealer et Healer »...
Au-delà des mots, Living After War est attendu en bêta-test en Occident d'ici novembre prochain. Une bonne occasion, sans doute, de découvrir plus concrètement le gameplay de ce titre atypique.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Trinium Wars ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 2 critiques)
4,8 / 10 - Moyen