À qui appartient réellement (moralement) la licence Dota ?

Le premier DotA a été développé sur la base du Warcraft III de Blizzard, déposé par Icefrog et qui collabore aujourd'hui avec Valve sur Dota 2. À qui reviennent les droits (moraux) de DOTA, quand Blizzard redéveloppe entièrement « son » DOTA ?
À qui appartient réellement (moralement) la licence Dota ?

Le week-end dernier dans le cadre de la Gamescom de Cologne, le petit monde vidéo ludique découvrait Dota 2, le prochain jeu en ligne du studio Valve. On oublie néanmoins parfois que le premier « DotA » (l'acronyme de Defense of the Ancients) n'était qu'un mod créé à partir de Warcraft III par des joueurs passionnés. Le mod a néanmoins rapidement rencontré un imposant succès parmi les joueurs en ligne et, peu ou prou, poser les bases du MOBA qui s'impose aujourd'hui comme un genre vidéo ludique à part entière.

Fort de l'engouement suscité aujourd'hui par Dota 2 (le jeu de Valve), Blizzard (le développeur de Warcraft III dès 2002 et soutien de la communauté DotA) apparaît manifestement peu enthousiaste à l'idée que Valve puisse utiliser la dénomination « Dota » pour son MOBA (juridiquement, la marque appartient à IceFrog, l'un des architectes du premier DotA et aujourd'hui associé au Dota 2 de Valve). Selon Frank Pearce, le designer de Warcraft III pour Blizzard aujourd'hui interrogé par EuroGamer, Valve « n'aurait pas dû s'approprier une licence forgée par la communauté » (Valve y voit au contraire un hommage rendue à la communauté).

Déposer la marque Dota 2 « n'était pas la bonne chose à faire ». « De mon point de vue, DOTA est un genre vidéo ludique, et par certains aspects, presque une sous-catégorie du genre "stratégie en temps réel". Il ne me semble pas approprié que quelqu'un se l'approprie et en fasse une marque, mais le système légal américain laisse à n'importe qui la possibilité de tenter n'importe quoi [la contestation d'un dépôt de marque suppose une action en justice, a posteriori, tranchée par un juge]. »

Et on comprend la réaction de Blizzard puisque le développeur travaille actuellement sur « Blizzard DOTA » un nouveau mod attendu l'année prochaine, réalisé cette fois avec l'éditeur de contenu de StarCraft II (on ignore si le projet devra changer de nom avant sa sortie, en cas de contestation de Valve, mais Blizzard estime quoiqu'il en soit que « le nom est moins important que les mécaniques du jeu »).
Et manifestement, ce qui devait initialement être un simple « mod officiel » affiche aujourd'hui une toute autre ambition. Selon Frank Pearce, le Blizzard DOTA vu l'année dernière à la BlizzCon a fait l'objet d'une refonte complète.

Frank Pearce : « L'un des aspects importants à noter en la matière est que le DOTA auquel tout le monde joue via Warcraft III n'est pas spécialement accessible aux novices. Or, l'une de nos philosophies chez Blizzard repose sur l'axiome "Facile à apprendre, difficile à maîtriser". Ce mod pour Warcraft 3 ne correspond pas vraiment à cette approche. C'est un gros défi pour nous : reprendre ce concept qui ne répond pas vraiment au coeur de notre philosophie et l'adapter aux principes qui sont importants pour nous. »

Manifestement, Blizzard prend « son » DOTA très au sérieux.

Réactions (58)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 45 pas.
Note moyenne : (125 évaluations)
6,1 / 10 - Assez bien