Piratage : Sony aurait tardé à informer les joueurs

Fin avril dernier, les infrastructures de Sony étaient piratées. Selon les commissions d'enquête en charge du dossier, l'exploitant aurait néanmoins tardé à reconnaître l'intrusion et son ampleur.

On s'en souvient, fin avril dernier, Sony dévoilait une « intrusion non autorisée » dans les serveurs du PlayStation Network, faisant craindre la perte potentielle des données personnelles d'une centaine de millions de joueurs inscrits sur son réseau dédié au jeu en ligne et sur les plateformes de Sony Online.
Suite à cette intrusion (que d'aucuns présentaient comme le plus gros piratage informatique de l'histoire d'Internet), plusieurs enquêtes ont été diligentée, notamment par le ministère américain de l'économie, du commerce et de l'industrie et aujourd'hui, le groupe de presse japonais Kyodo News se fait l'écho des documents remis à la commissions d'enquête. Ils feraient état de retards (coupables ?) de Sony dans l'information de ses joueurs.

Selon le rapport, Sony aurait identifié « une brèche » susceptible de « compromettre une grande quantité de données personnelles » dès le 25 avril. Or, le groupe n'aurait évoqué l'intrusion publiquement que le 26 avril, en précisant ne pas savoir quel type de données était concerné. Et de préciser alors qu'un simple vol de mot de passe et d'identifiant n'était pas assimilable à une perte de données personnelles, alors que le 1er mai, Kazuo Hirai (président de SCE) continuait d'évoquer la « potentialité d'une brèche ». Si le groupe japonais justifie sa communication par la volonté de « ne pas désorienter ses clients » et selon la commission d'enquête, l'information prodiguée aux joueurs serait en contradiction avec la réalité des faits tels qu'ils étaient connus par Sony.

À défaut de prévenir les cyber attaques, informer le consommateur est en principe une obligation à la charge des professionnels. Manifestement, les autorités entendent le rappeler aux intéressés... Dans ce contexte, on ne peut s'empêcher de remarquer le nombre d'exploitants admettant le piratage de leurs infrastructures ces dernières semaines. Si le piratage de serveurs de jeux n'est sans doute pas une pratique récente, le fait que les exploitants le reconnaissent et informent promptement les joueurs est peut-être un peu plus neuf. Une exposition bénéfique pour les joueurs ou risquant au contraire de susciter des vocations de pirates chez certains internautes en mal de célébrité ?


  • En chargement...

Que pensez-vous de Sony Interactive Entertainment ?

11 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (15 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien