GDC 2011 : Coup d'envoi de Gaikai

Le « cloud computing » pourrait être l'une des solutions techniques permettant de jouer à tous les jeux même sur des configurations modestes. David Perry donne le coup d'envoi de Gaikai et propose déjà quelques jeux à tester.
GDC 2011 : Coup d'envoi de Gaikai

Le « cloud computing » est sans doute l'un des avenirs possibles du jeu en ligne et fait aujourd'hui un premier pas concret avec le lancement de Gaikai, le projet de David Perry.
Pour mémoire, le « cloud computing » est ce procédé qui permet de jouer en ligne (seul ou à plusieurs) directement sur des serveurs externes qui prennent en charge la puissance matérielle nécessaire au bon fonctionnement du jeu (et devant donc permettre de jouer à des jeux très gourmands sur des configurations très modestes qui se contentent « d'afficher » le jeu sans en calculer le rendu).

Si l'on en croit le blog personnel de David Perry, Gaikai fera l'objet de démonstrations en très haute qualité, cette semaine dans le cadre de la GDC de San Francisco qui vient d'ouvrir ses portes.
Pour ceux ne faisant pas le déplacement aux Etats-Unis, 24 data centers dans 12 pays viennent d'être ouverts et plusieurs jeux sont d'ores et déjà disponibles (plus ou moins laborieusement) sur le site officiel du projet. On pourra par exemple découvrir plusieurs titres du catalogue d'Electronic Arts, parmi lesquels Mass Effect 2 (Bioware), mais aussi Dead Space 2 (à cette adresse après avoir répondu à un bref sondage), Spore, une version d'essai des SIMS 3 ou encore Second Life (via cette adresse).

Le procédé fait encore l'objet de tests et tous les titres ne sont manifestement pas toujours accessibles (selon le navigateur ? la qualité de la connexion Internet ?). Mais en attendant une meilleure fiabilité technique, David Perry voit dans Gaikai le procédé idéal, pour les exploitants de jeu, de permettre aux joueurs de tester des jeux facilement avant d'éventuellement les acheter. Et à l'heure où les exploitants de MMO rivalisent pour rendre leurs jeux toujours plus accessibles, gageons que le « cloud computing » pourrait se révéler une solution technique efficace.

Réactions (12)


  • En chargement...