La Chine lance le « Projet Contrôle Parental »

À compter du 1er mars prochain, la Chine inaugure le « Projet Contrôle parental » visant à encadrer les pratiques vidéo ludiques en ligne des plus jeunes, incitant les parents chinois à plus de vigilance.
La Chine lance le « Projet Contrôle Parental »

Forte de ses 420 millions d'internautes et 300 millions de joueurs, la Chine entend réguler les pratiques vidéo ludiques de ses ressortissants les plus jeunes. Raison pour laquelle le gouvernement chinois annonce le lancement prochain du « Projet Contrôle Parental ».
Si les experts chinois estiment que les joueurs mineurs ne devraient pas consacrer plus de deux heures par semaines aux jeux en ligne, ni y dépenser plus de 10 RMB par mois (un peu plus d'un euros), les autorités locales préfèrent miser sur la vigilance des parents.

À compter du 1er mars prochain, les exploitants chinois de jeux en ligne auront ainsi obligation d'informer les parents sur le contenu de leur catalogue. Afin que les parents puissent faire des choix de jeux éclairés pour leurs enfants, dorénavant, chaque site officiel devra détailler les grands principes des jeux et proposer une hotline permettant d'obtenir plus d'informations sur le jeu et ses mécanismes.
Parallèlement, les parents devront également avoir accès au compte de leur enfant et pouvoir en contrôler l'activité (via un mécanisme de contrôle parental tel qu'on le connaît notamment sur nos consoles) et permettant notamment de planifier les horaires de jeu de l'enfant.

Ce « Projet Contrôle Parental » devrait entrer en vigueur dès le 1er mars prochain et déjà, les principaux exploitants chinois (Tencent, Shanda, Perfect World, NetEase, Changyou et Giant, notamment) ont indiqué soutenir le projet et être prêts à l'appliquer.

Réactions (19)


  • En chargement...