« Rome ne s'est pas faite en un jour »

Après avoir repris Gods and Heroes, le producteur Anthony Castoro repense le gameplay du MMO inspiré de la Rome Antique et concède aujourd'hui qu'il reste encore beaucoup à faire avant de le (re)lancer.
« Rome ne s'est pas faite en un jour »

On le sait, après la fermeture de Perpetual Entertainment, le studio Heatwave a repris Gods and Heroes afin de remettre le MMORPG inspiré de la Rome Antique au goût du jour et l'exploiter. Dans un long billet publié sur le site officiel, Anthony Castoro, producteur exécutif du projet, précise que l'entreprise s'avère ambitieuse (laborieuse ?) et suppose de revoir certains des concepts originaux du jeu.

Selon le producteur, les carences techniques du MMO sont l'une des premières préoccupations de l'équipe de développement. Déjà, le code serveur a été mise à jour (il promet des serveurs plus stables et susceptibles d'accueillir plus de joueurs) et Heatwave entend agrandir son équipe de développeur pour compléter le contenu du jeu.
Contenu que Castoro réoriente. Le gameplay de la version originale de Gods and Heroes était largement axé sur le recrutement des « acolytes » (cette « armée » personnelle de PNJ - soldats romains ou monstres mythologiques - qui combat aux côtés du joueur). Pour le producteur, cette approche s'avère moins pertinente aujourd'hui (car déjà présente dans d'autres titres massivement multijoueurs). Gods and Heroes s'axe donc maintenant sur un contenu PvE prenant la forme d'une « aventure mythologique » et un « contenu social » puisant son inspiration dans la culture romaine (qu'Anthony Castoro présente comme un contenu « plus mature », avec « du sang, du contenu gore, une solide trame scénarisée et un contexte laissant sa place à la nudité et la sensualité »). À plus long terme, un gameplay PvP est également envisagé pour Gods and Heroes où des arènes de gladiateurs prennent tout leur sens.

Et si l'équipe de développement envisage prochainement une ouverture plus large du bêta-test du MMORPG (pour l'instant réservé à une poignée de testeurs), Anthony Castoro concède qu'il reste encore beaucoup à faire avant le (nouveau) lancement de Gods and Heroes. Mais « Rome ne s'est pas faite en un jour ».


  • En chargement...

Que pensez-vous de Gods and Heroes ?

91 aiment, 31 pas.
Note moyenne : (122 évaluations | 5 critiques)
5,4 / 10 - Moyen