Les modules de vaisseaux

Les vaisseaux de Black Prophecy se décomposent en modules ayant chacun des forces et faiblesses. Présentation du fonctionnement modulaire des engins du MMO de combat spatial du studio Reakktor.
Les modules de vaisseaux

On le sait, dans le MMO de combat spatial Black Prophecy, les vaisseaux seront « modulables » (nous l'abordions récemment). Les vaisseaux se composent donc de différents modules aux qualités propres, qu'il faudra assembler pour composer des engins spatiaux ayant chacun des forces et des faiblesses et répondant aux styles de jeu de chacun.
Pour aller plus loin, aujourd'hui, les studios Gamigo (l'éditeur) et Reakktor (le développeur) détaillent le fonctionnement des modules de vaisseaux de Black Prophecy.

Concept de vaisseau

On apprend aujourd'hui que les vaisseaux du MMORPG se décomposent en six modules principaux : le cockpit, les ailes (gauche et droite), les moteurs (gauche et droit), auxquels s'ajoutent un jeu d'armes normales (quatre au maximum), de lance-roquettes (deux roquettes maximum) et un bouclier (soit huit composants).
Pour améliorer les modules de leur vaisseau, les joueurs devront « dépenser des points dans neuf talents » (le neuvième permettant de débloquer des manoeuvres et tactiques de vol). Mais au-delà de la collecte et de l'assemblage des meilleurs morceaux de vaisseaux, la difficulté tiendra notamment dans le choix de ses modules. Car tous ne sont pas compatibles entre eux et le pilote qui privilégie ses capacités offensives ou la mobilité de son engin devra par exemple sacrifier sa défense (ou inversement).
Pour mieux comprendre, le développeur en livre un exemple :

« Nous voulons un vaisseau manoeuvrable capable de faire feu à courte distance. Sur de longues distances, des adversaires plus lourdement équipés pourraient nous détruire plus facilement, c'est pourquoi nous nous sommes équipés de lance-flammes plasma un tiers moins lourd qu'un canon vulcain à longue portée. Nous n'aimerions pas aller où que ce soit sans bouclier, mais nous décidons de laisser le lance-roquette dans le hangar. Cela nous laisse un vaisseau extrêmement rapide et manoeuvrable, capable d'éviter le feu de l'ennemi et de traverser très rapidement sur de grandes distances. Puisqu'il est impossible de placer des armes à l'arrière d'un vaisseau, c'est là que se trouve le défaut de la cuirasse de l'adversaire. Et puisque qu'il se déplace si lentement, nous pouvons parvenir sans trop de difficulté à nous positionner derrière lui.

Tous les modules sont facilement identifiables et si on a la main suffisamment ferme, ils peuvent être visés et détruits. Et voilà pourquoi, prompts chasseurs que nous sommes, nous allons détruire les propulsions ennemies pour nous faciliter la vie. D'un autre côté, ces lourds canonniers, avec leurs puissants lasers et leurs roquettes, peuvent aussi encaisser beaucoup de dégâts. L'armement lourd offre un potentiel de dégâts énorme, ce qui est particulièrement important pour détruire des structures. C'est pourquoi un vaisseau lourd ne devrait jamais sortir sans une escorte de combattants.

Le concept d'évolution modulaire des vaisseaux spatiaux est aussi d'usage pour construire des stations de clan, qui commencent comme de petites habitations et s'étendent ensuite pour devenir de gigantesques complexes spatiaux. Même les navires capitaux peuvent aller de grands à gigantesques et peuvent présenter une très grande diversité de structure, d'apparence et d'armement. »

Dans la foulée, le développeur en profite pour dévoiler quelques images inédites des vaisseaux de Black Prophecy.

Rendu de fighters
Rendu de fighters
Fighters
Fighters
Fighters
Fighters

  • En chargement...

Que pensez-vous de Black Prophecy ?

97 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (124 évaluations | 5 critiques)
5,1 / 10 - Moyen