Playdom rachète Acclaim

Depuis peu, les acquisitions dans le milieu du « jeu social » vont bon train. Mais aujourd'hui, signes des temps, les opérateurs de jeux sociaux s'offrent des exploitants de MMO.

Les jeux sociaux, ces jeux exploités sur Facebook ou MySpace, ont la cote auprès des internautes et génèrent des chiffres d'affaires toujours croissants. Les acteurs du secteur ne sont pas en reste et les fusions et acquisitions entre exploitants se multiplient.
Playdom est sans doute l'un des plus actifs dans le domaine actuellement. En mars dernier, cet exploitant de jeux sur Facebook (Social City, la série des Mobsters ou encore Super Farkle), s'offrait déjà successivement Three Melons et Offbeat Creations (des développeurs de jeux sociaux) et enchaînait en avril avec le studio Merscom.

Aujourd'hui, on apprend que Playdom vient de s'offrir Acclaim Games. Une simple acquisition de plus ? Peut-être. A l'exception qu'Acclaim n'est pas seulement le développeur de RockFree, un jeu de guitare sur Facebook, mais aussi un exploitant historique de MMORPG (Acclaim édite par exemple les Chroniques de Spellborn aux Etats-Unis) et se veut le chantre du MMO « Free to Play » outre-Atlantique. Acclaim est aussi le studio de Howard Marks (l'un des pontes d'Activision avant de racheter la marque Acclaim fin 2005), qui devrait maintenant occuper un rôle clef chez Playdom.
Signe des temps, il semblerait que le « jeu social » empiète maintenant à la fois sur le jeu vidéo traditionnel et sur le marché du MMO, voire commence à le grignoter.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Playdom ?

0 aime, 0 pas.