La Cour suprême coréenne relaxe deux « gold sellers »

La Cour suprême coréenne vient de relaxer deux vendeurs de « golds » de MMO, estimant que la collecte d’or virtuel constituait un travail, nécessitant des compétences.
Drapeau de la Corée du Sud

A en croire le Korea Times qui se fait l’écho d’un arrêt rendu dimanche dernier par la Cour suprême coréenne, les joueurs de MMO pourront maintenant jouer pour le plaisir... ou pour arrondir leurs fins de mois en vendant de l’or virtuel contre des wons (la monnaie coréenne) bien réels.

En 2008, des poursuites avaient été engagées contre deux joueurs coréens de Lineage (le MMORPG de NCsoft), convaincus d’avoir vendu pour plusieurs millions de wons « d’Adens », la monnaie du jeu (à un taux d’un million d’Adens de Lineage pour 8000 wons, ou environ huit euros).
Condamné en première instance, ils avaient interjeté appel. Contre toute attente, la cour d’appel vient d’infirmer le jugement de première instance et de relaxer les deux « gold sellers » coréens. Selon les juges, la collecte de « golds » ne résulte pas de la seule chance des deux malandrins (comme ce peut être le cas des gains des jeux de hasard), mais nécessite un effort et des compétences de la part des joueurs. C’est donc à bon droit qu’ils peuvent légalement vendre le fruit de leur « travail » contre espèces sonnantes et trébuchantes.
L’arrêt d’appel a été soumis à la Cour suprême coréenne qui, dimanche dernier, déclarait la décision conforme à la législation locale et entérinait donc la décision.

On ignore encore les conséquences de cette décision sur l’industrie du jeu en Corée (d’autant que l’on n’est jamais à l’abris d’un nouveau revirement de jurisprudence dans une prochaine affaire), mais déjà les associations de familles craignent les effets néfastes de la décision sur les joueurs les plus jeunes.
Un brin sarcastique, le Korea Times conclut en rappelant que les juridictions coréennes, en septembre dernier, avaient déjà rappelé que la vente d’objets virtuels était assujettie à la TVA locale (10% du montant des gains devrait donc revenir à l’Etat).

Réactions (66)


  • En chargement...

Que pensez-vous de NCsoft ?

41 aiment, 38 pas.
Note moyenne : (83 évaluations)
4,6 / 10 - Moyen