Gaikai testé en Europe

David Perry croit au « cloud computing » et son projet Gaikai entre en phase de test en Europe (les Etats-Unis suivront). IGN s’essaie, en vidéo, à cette nouvelle forme de jeu en ligne.

L’année dernière, on se souvient que la GDC avait été l’occasion de dévoiler la technologie OnLive, rapidement suivi par Gaikai, le projet de David Perry. L’un comme l’autre ont le même objectif : révolution le jeu en ligne grâce au « cloud computing ». Non seulement le joueur joue en ligne (sur Internet, éventuellement à plusieurs), mais la distribution et surtout la puissance de calcul nécessaire au bon fonctionnement des jeux sont aussi dévolues à des serveurs externes.
Concrètement, le joueur choisit un jeu parmi ceux disponibles sur le serveur et le lance en direct sans installation et peu importe la puissance de son ordinateur (la puissance matérielle nécessaire au bon fonctionnement du jeu est prise en charge par le serveur qui « envoie » le résultat à l’ordinateur personnel du joueur).

Si OnLive reste relativement discret, Gaikai, la technologie de « cloud computing » de David Perry, vient d’entrer en phase de test en Europe (les Etats-Unis suivront) et IGN a eu l’occasion de tester la bête. Une vidéo de son expérience de jeu en « cloud computing » avec World of Warcraft ou Mario Kart vient d’être publiée.

Si de nombreuses questions restent en suspend quant à la fiabilité technique du procédé (les serveurs tiendront-ils la charge quand des centaines, voire des milliers de joueurs souhaiteront jouer en même temps à des jeux particulièrement gourmands ?), les tests d’IGN semblent relativement concluants. La révolution du jeu en ligne est en marche ?

Réactions (24)


  • En chargement...