Le Top 5 du MMO coréen ne connaît pas la crise

L’institut Pearl Research consacre sa dernière étude au « marché coréen du MMO ». Un marché dont les principaux acteurs (NCsoft, NHN) échappent à la crise économique mondiale.
Drapeau de la Corée du Sud
Drapeau de la Corée du Sud

La Corée (avec la Chine) apparaît comme l’une des principales nations du MMO et l’industrie vidéo ludique n’y connaît pas la crise. Selon Pearl Research, qui consacre sa dernièreétude au « marché coréen du jeu en ligne », le secteur affichait une croissance de 20% sur l’année 2008, malgré la crise économique mondiale.

Et les principaux acteurs coréens du secteur connaissent une croissance similaire. Dans le Top 5 coréen, le nouvel entrant NHN (Huxley, Tera, Continent of the Ninth) voit ses revenus croître 51% d’une année sur l’autre. Idem pour Nexon (MappleStory) et NCsoft (Aion), acteurs historiques du MMO en Corée, qui affichent une progression de 5%, pour Neowiz (qui distribue les titres EA Sport en Asie) avec des chiffres en progression de 29% d’une année sur l’année ou encore pour CJ Internet (+21%) grâce à Sudden Attack (un FPS), Ys Online ou bientôt Dragon Ball Online.

Pearl Research explique cette bonne santé économique par le taux de pénétration des connexion haut débit dans la société coréenne (plus de 80%), mais aussi par le modèle économique d’une majorité de titres coréens. Le « free to play » y est vu comme un modèle attractif en période de récession économique.


  • En chargement...