PEGI prend des couleurs et s'invite en Angleterre

On connaît le système de classification PEGI, informant les consommateurs sur le contenu des jeux. Aujourd’hui, la signalétique évolue et, après moult débats, s’invite en Grande-Bretagne.
Signalétique PEGI
Signalétique PEGI

Tous les joueurs ou presque connaissent le système PEGI (pour « Pan European Game Information »), cette signalétique qui informe les consommateurs de jeux vidéo quant aux contenus des programmes qu’ils sont susceptibles d’acquérir (proposant notamment une classification par âge : du jeu tout public à ceux déconseillés au moins de 12, 16 ou 18 ans).
Pour une meilleure lisibilité (selon les études, la signalétique était parfois interprétée à l’envers), l’ISFE dévoile ses nouveaux pictogrammes... dorénavant affichés en couleurs sur les boites de jeu.

Dans la foulée, le système PEGI vient d’être choisi par le gouvernement britannique pour assurer la classification des jeux en Grande-Bretagne. Et le choix est sans doute intéressant dans la mesure où PEGI et PEGI Online, systèmes autorégulés et issus de l’industrie elle-même, se sont imposés face au BBFC anglais, organisme purement public en charge de la classification des films et des jeux vidéo, ayant jusqu’à aujourd’hui le pouvoir de bloquer la distribution d’un jeu au Royaume-Uni.
Sous l’égide de l’Europe (PEGI est utilisé dans 25 pays), le système PEGI montre sans doute la capacité de responsabilisation d’une industrie pourtant souvent stigmatisée.


  • En chargement...