Les revenus du MMO « free to play », l'exemple de Puzzle Pirates

Daniel James milite pour plus de transparence dans la communication des revenus du MMO F2P. Il joint le geste à la parole : 5000 joueurs payants suffisent à faire vivre Puzzle Pirates.

Daniel James, CEO du studio Three Rings, fait figure de précurseur en matière de MMO « free to play » en occident. Dès février 2005, il lançait des jeux en ligne occasionnels, Puzzle Pirates en tête, distribués partiellement gratuitement (une portion du jeu en « free to play », l’autre accessible en payant un abonnement mensuel réduit).

Daniel James milite surtout pour une plus grande transparence dans la communication des revenus que génèrent les MMO gratuits. Car si la plupart des exploitants communiquent l’ARPPU de leurs jeux (le revenu moyen que génèrent les joueurs payants), nombre d’entre eux se montrent bien plus discrets sur l’ARPU (le revenu moyen par joueur - incluant donc dans la moyenne la majorité des joueurs jouant totalement gratuitement, sans jamais dépenser un sou).
Et pour associer le geste à la parole, il précise récemment à Gamasutra que si l’ARPPU de Puzzle Pirates atteint les 50$ par mois (les joueurs qui décident de payer pour du contenu additionnel dépensent en moyenne 50$ chaque mois), générant un revenu global mensuel d’environ 230 000$, l’ARPU du jeu représente tout juste 1$ à 2$ par mois (en moyenne, pour chaque joueur actif, Three Rings gagne chaque mois entre un et deux dollars).

Au regard de son expérience (après quatre et demi d’exploitation de Puzzle Pirates), Daniel James souligne que seuls 10% de sa base de joueurs a déjà payé pour jouer. « Ca signifie qu’approximativement, 5000 joueurs génèrent 230 000$ de revenu chaque mois » et suffisent à faire vivre le jeu.
Avis aux jeunes créateurs : si des millions de joueurs ne sont pas nécessaires pour faire vivre un (petit) MMO, l’ARPU du jeu (le critère incontournable selon James - à l’inverse de l’ARPPU) est trop bas, « vous rencontrerez sans doute des moments difficiles pour faire vivre votre affaire ».


  • En chargement...

Que pensez-vous de Three Rings ?

0 aime, 0 pas.