FJV 08 : Entretien avec Franck Vacher

Nous avons rencontré à l'occasion du Festival du Jeu Vidéo Franck Vacher, un des gestionnaires de communautés de GOA en charge de Warhammer Online : Age of Reckoning, pour recueillir ses réactions après le lancement de leur jeu et ses premières impressions sur la communauté naissante pour qui le Festival était une première occasion de se rencontrer.

 

Alors, Franck, heureux de ce lancement ?

On ne peut plus heureux. Bien évidemment, nous avions peur, nous aussi, comme la communauté, que quelque chose se passe mal au dernier moment, pour les premiers jours, en particulier celui du lancement. L'ouverture de l'Open Bêta ne s'était pas extrêmement bien passée, mais elle a servi de répétition au lancement officiel du jeu. Nous nous étions mis dans les conditions prévues pour le 18 septembre, des faiblesses dans nos plans sont rapidement apparues et nous avons ainsi pu corriger ces défauts en vue du lancement.

Une politique qui a porté ces fruits ?

Il semblerait, puisque les accès anticipés, ceux des précommandes, n'ont eu aucun souci, et que l'ouverture officielle des serveurs n'a pris au final qu'une heure de retard. Nous étions les premiers surpris : nous nous attendions à une journée folle, qui, au final, même si elle n'a pas été de tout repos, s'est conclue par la gestion des premiers retours sur le jeu.

Et en terme de chiffres ? Que ce soit les ventes, les populations, sont-elles conformes à vos attentes ?

Désolé, mais il m'est impossible de communiquer ces données : elles seront publiées via un communiqué de presse qui sera accessible à tous au même moment.

Après quelques jours de fonctionnement à plein, quelles sont vos premières impressions sur votre communauté ?

Elle est très active. La communauté de Warhammer Online, c'est plusieurs centaines de courriers électroniques ou de messages par jour, qui nous sont adressés directement ou laissés sur des forums ou des fan sites. Un exemple tout simple : prenez les forums de Warhammer sur Jeuxonline, postez-y un message, revenez deux heures plus tard. En fonction du type de discussion, il peut facilement se retrouver en deuxième ou troisième page.

Quelle est la teneur de leurs retours ?

Ils ne parlent que du jeu, pas de GOA ou des GM. Nous avons été les premiers étonnés de voir la note donnée par les joueurs à Warhammer sur Jol, où pourtant une partie de la population nous attendait au tournant. La communauté et les forums suivent, même si je dois avouer qu'on a eu trois jours difficiles au lancement de l'Open Bêta. (rires)

Et dans la presse ?

Les retours sont encore meilleurs que ceux des joueurs : le jeu fait l'unanimité et reçoit à chaque test des notes parmi les meilleures. Mais, même si c'est très flatteur, nous ne devons pas perdre de vue que les retours qui doivent le plus importer à nos yeux sont ceux des joueurs.

Avez-vous attiré des journaux ou des chaînes de télévision qui ne soient pas spécialisés dans les jeux vidéo ?

Oui, nous devrions avoir ce week-end (NdR : le week-end dernier) la visite d'une des chaînes publiques. Il est de moins en moins difficile de les attirer avec nos produits, dans le sens où le marché du jeu vidéo rapporte plus à l'heure actuelle que celui du cinéma.

Pour en revenir au jeu, nous avons entendu dernièrement des déclarations de Mark Jacobs évoquant le rajout progressif du contenu supprimé presque au dernier moment de Warhammer online (quelques classes, certaines capitales). Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

Désolé, pas de révélations de ce côté-là ! Tout ce que je peux vous dire, c'est que le planning des prochains mois va être surchargé. Avec un peu de chance, nous pourrons prendre des vacances en 2012.

Les matelas cachés sous les bureaux ne sont pas une légende ?

On y a pensé un moment, mais non, ce n'est pas vrai, tout comme nous ne sommes pas enchaînés à nos serveurs. En effet, les serveurs étant à Paris et le personnel à Dublin, ce ne serait pas vraiment évident.

Quelles sont les attentes de GOA d'un festival comme celui-ci ?

GOA a toujours été, depuis 7 ou 8 ans, présents sur un grand festival de jeux vidéos en France par an, que ce soit le Monde du Jeu ou maintenant le Festival du Jeu Vidéo. Nous concevons ces festivals comme une possibilité d'organiser des rencontres entre nos joueurs, dans les meilleures conditions possibles, afin de poursuivre notre but premier : créer et voir apparaître une communauté, qui viendra d'année en année pour se rencontrer et discuter autour de leur passion commune.

Avez-vous vu apparaître les prémices d'une communauté à l'occasion de cette première édition après le lancement officiel du jeu ?

Oui, nous avons déjà croisé quelques guildes, qui se sont pour certaines connues sur d'autres jeux originaires de différents serveurs, de différentes factions de Warhammer mais qui s'assiéront à la même table d'un restaurant parisien ce soir.

Certains cherchent-ils à mettre un visage sur les GM ?

Les joueurs ne nous connaissent pas encore vraiment, ils ne savent pas qui nous sommes. De plus, nous ne sommes ici qu'en petit contingent : la majeure partie est restée à Dublin, pour des questions évidentes de support. Mais j'ai parfois des demandes saugrenues de la part de certains joueurs, qui veulent me prendre en photo ou me demandent des autographes.

Et qu'en est-il ailleurs en Europe ? Le succès est-il le même chez nos voisins ? On se souvient des serveurs italiens et espagnols de DAoC quasiment déserts.

Il suffit juste de voir que nous ouvrons de nouveaux serveurs en moyenne tous les deux jours, dans une langue différente presque à chaque fois. Les communautés italiennes et espagnoles ne sont pas en reste : il suffit de voir que nous arrivons à faire tourner à plein trois serveurs en langue espagnol. La population de Deira et Cumbria n'était due qu'au lancement tardif du jeu dans ces régions.

Certains joueurs ont peur pour la suite de l'aventure Warhammer, notamment à l'approche des premières mises à jour.

Qu'ils se rassurent : nous ferons notre possible, en collaboration avec Mythic, pour que tout se passe dans les meilleures conditions. Les mises à jour se feront de manière simultanée (ou presque) en Europe et aux États-Unis.

On sait très bien que par le passé, nous avons eu des problèmes avec certaines, comme par exemple la mise à jour vers Shrouded Isles, la première extension de DAoC. Le problème est que les personnes n'ont retenu que ce gros problème, et pas les dizaines d'autres mises à jour qui ont suivi et qui se sont mises en place sans anicroche, et font leurs choux gras en prédisant les mêmes problèmes pour Warhammer. Nous ferons notre possible pour que ce ne soit pas le cas.

Avez-vous un message à faire passer à la communauté ?

Continuez de vous amuser, gardez la bonne ambiance, le jeu ne continuera que si vous restez soudés. N'oubliez pas que c'est un jeu, c'est sensé être un amusement : ça a beau être un jeu de guerre, ce ne doit pas être une guerre entre vous.

À tous ceux qui se plaignent de ne pas avoir de réponse à leurs courriels ou à leurs messages privés sur Jol, je tiens à leur présenter mes excuses et à leur dire de ne surtout pas hésiter à me relancer. Avec la période des festivals, je n'ai pas forcément été des plus disponibles, mais je suis de retour dès la semaine prochaine (NdR : cette semaine) pour reprendre du service.

 

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Warhammer Online ?

1022 aiment, 256 pas.
Note moyenne : (1420 évaluations | 189 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Warhammer Online: Age of Reckoning
(416 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu