Le jeu de la politique, ou quand le MMO s'engage

En pleine élection aux Etats-Unis, les candidats de la présidence américaine comptent leurs soutiens... et leurs généreuses donations venant parfois de l'industrie du MMO.

Aux Etats-Unis, l'élection présidentielle est notamment affaire d'argent et les candidats en lice comptent largement sur le soutien financier de leurs partisans, parmi lesquels on trouve quelques grands noms de l'industrie vidéo ludique. Et dans le lot, certains développeurs de MMO s'engagent donc pour l'un ou l'autre des candidats.
Le blog GamePolitics s'est amusé à recenser ces soutiens et leur obédience politique.

Si l'industrie du jeu est manifestement très majoritairement démocrate, on apprend par exemple - et sans grande surprise - que Curt Schilling (38 Studios), le promoteur des valeurs sportives et de droiture dans le jeu, soutient John McCain à hauteur de 2300 dollars. Tout comme Will Wright, qui signe Spore ou The Sims, et soutient le candidat républicain.
A l'inverse, Strauss Zelnick (Take-Two), Sam Houser (Rockstar), John Riccitiello (Electronic Arts), John Smedley (Sony Online Entertainment) ou Kathy Vrabeck (EA Casual) soutiennent Barack Obama, le candidat démocrate, pour quelques milliers de dollars chacun. Pour l'anecdote, on remarque également que Richard Garriott (Ultima Online, Tabula Rasa) se revendique aussi démocrate, mais soutenait manifestement Hillary Clinton avant que le verdict des primaires ne tombe.

Un brin goguenard, le blog Massively qui relaie également la liste des contributeurs, souligne que le président de Blizzard, Michael Morhaime, s'engage également en politique... mais soutient à la fois des démocrates et des républicains. Prudence est mère de sûreté.


  • En chargement...