Blizzard vs. WOW Glider, décision préliminaire

Blizzard a engagé une croisade contre le bot MMO Glider. Les juges viennent de rendre une décision préliminaire en faveur du développeur de MMO, en attendant une décision définitive en septembre.

La plupart des éditeurs de MMO interdisent dans leurs jeux l'usage de « bots », ces programmes qui « jouent à la place des joueurs ». Et Blizzard plus que les autres. Depuis fin 2006, le développeur de World of Warcraft entend interdire l'utilisation de MMO Glider dans son MMORPG et poursuit le créateur du bot, MDY, devant les juridictions américaines.

Les juges viennent de rendre une « décision préliminaire » permettant aux tribunaux américains d'expliciter un point de droit avant qu'une décision complète et définitive ne soit rendue (en septembre prochain, dans le cadre de l'affaire Blizzard vs. WoW Glider). Et cette motion est favorable à Blizzard.

Nous l'abordions récemment, Blizzard arguait devant les tribunaux que WOW Glider (aujourd'hui devenu MMO Glider) enfreignait le CLUF et ses droits d'auteur, en copiant indûment des éléments de son MMORPG dans la mémoire RAM de l'ordinateur de l'utilisateur.
Et la Cour lui donne raison : Blizzard dispose de droits d'auteur valides sur son jeu et ne commercialise qu'un « droit d'usage limité » sur son programme. En ce sens, toute copie du programme, même temporaire, est passible de poursuites à bon droit. Et pour fonder son argumentaire, Blizzard appuyait sa demande sur plusieurs décisions du Ninth Circuit, une juridiction supérieure aux Etats-Unis, reconnaissant que le « chargement d'un logiciel dans la RAM crée une copie [du programme] soumise au Copyright Act ».
Les juges de l'Arizona qui examinent l'affaire s'estiment incompétents pour aller contre la jurisprudence du Ninth Circuit comme le demandait MDY et donnent donc raison à Blizzard.

D'autres attendus sont plus favorables à MDY. Les juges n'ont ainsi pas reconnu la concurrence déloyale du « bot » envers Blizzard, ni même l'appauvrissement du développeur du fait des activités de MDY.

Pour autant, la décision apparaît particulièrement favorable à Blizzard dans la mesure où les décisions de la motion s'imposeront en septembre lors du procès (si les parties ne s'entendent pas d'ici là). La violation des droits d'auteur de Blizzard et la validité des dispositions du CLUF de WOW sont donc reconnues par les juridictions américaines, à moins que MDY n'interjette appel de la décision. En septembre prochain, MDY semble condamné à présenter de nouveaux arguments pour poursuivre ses activités.

Source : http://virtuallyblind.com/files/mdy/07-14-08_Order.pdf

Réactions (27)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 45 pas.
Note moyenne : (125 évaluations)
6,1 / 10 - Assez bien