Fusion Activision/Vivendi Universal Games : quel impact ?

Le site anglophone Gamasutra s'est récemment livré à l'étude de l'influence que pourrait avoir la récente fusion d'Activison et Vivendi Universal Games, menant à la création d'Activision-Blizzard. Voici quelques unes de leurs estimations du point de vue du MMO.

Tout d'abord Gamasutra s'inquiète de la forte propension de Bob Kotick, CEO d'Activision, à parler d'éventuels projets. On se rappelle qu'il avait déclaré que la licence Call of Duty pourrait être adaptée en MMO pour ensuite dire qu'il faudrait plus d'un milliard de dollars d'investissements pour égaler le succès de World of Warcraft.

L'analyste Michael Pachter explique ensuite que, selon lui, Blizzard restera la vache à lait du groupe entier, et que tant que la société rapportera autant de sous qu'ils le font actuellement avec World of Warcraft, ils auront toute liberté de faire ce qu'ils veulent. Les revenus générés par World of Warcraft pourraient, par ailleurs, être réinvestis dans d'autres parties du groupe, notamment pour consolider la présence d'Activision en Asie. Les employés de Blizzard pourraient également apporter leur expertise à d'autres parties du groupe en tant que consultants.

Cet apport d'expérience pourrait ainsi amener à la création d'autres titres du même genre, toutefois Michael Zenke estime que, concernant une éventuelle version MMO de Call of Duty, Bob Kotick "enfonce des portes ouvertes" car, d'ici à quelques années, tous les jeux devraient intégrer une partie online persistante, comme le font déjà beaucoup de productions asiatiques.

D'un point de vue plus général, l'analyse de Gamasutra révèle que, dans l'industrie vidéo-ludique de ces prochaines années, les éditeurs devraient jouer à deux niveaux : un niveau de géants (Electronic Arts, Activision-Blizzard), et un niveau plus petit (Ubisoft, THQ, etc.). Si les géants devraient se concentrer sur les plateformes majeures et les titres phares, ce sont les éditeurs plus légers qui feront preuve d'originalité avec des plateformes comme les Nintendo Wii et DS ou encore par une meilleure acceptation des développeurs indépendants et originaux qui devraient être rejetés par EA et Activision. 

Source : http://www.gamasutra.com/view/feature/3690/the_impact_of_activision_blizzard.php

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Vivendi Universal Interactive ?

0 aime, 0 pas.