Runescape ou l'énorme succès d'un MMORPG sur navigateur

Lorsque le NPD avait dévoilé il y a quelques temps le classement des plus importants MMORPG sur abonnement, certains avaient été surpris de découvrir RuneScape en seconde position derrière World of Warcraft. Initialement développé durant leur temps libre par les frères Paul et Andrew Gower, Runescape annonce maintenant 5 millions d'abonnés sur sa version anglaise. Intrigués par ce succès, les journalistes de Edge sont allés rencontrer les développeurs de Jagex pour en apprendre plus sur la genèse du projet.

Runescape, expliquent les frères Gower, est l'héritier des MUDs (Multi User Dungeons, l'ancêtre des MMORPG) car nous souhaitions qu'il soit accessible partout, quelle que soit la machine tant qu'elle dispose d'un navigateur Internet.

Je n'ai pas tout de suite réalisé qu'il s'agissait d'un modèle viable, continue Andrew. Lorsque j'ai lancé Runescape en 2001, je l'opérais comme un passe-temps en plus de mon boulot de programmeur. Le jeu est devenu très populaire en tant que jeu gratuit rémunéré par la publicité. Et puis la bulle Internet a éclaté et les revenus publicitaires se sont effondrés. Il nous a alors fallu changer. Nous n'étions pas sûr que qui que ce soit accepte de payer pour jouer avec du contenu supplémentaire, mais avec 600 000 joueurs gratuits, nous n'avions besoin que d'un petit pourcentage d'abonnés pour rentrer dans nos frais.

Les fondateurs de Jagex expliquent le succès de Runescape par son accessibilité. Jouable dans un navigateur, le jeu ne demande qu'une très faible configuration matérielle, et peut être joué partout. Parti sur la base d'un projet développé par deux frères durant leur temps libre, Jagex est maintenant une énorme entreprise disposant de bureaux à Londres et à Brighton.

Il y a quelques mois, Geoff Iddison, ancien CEO de PayPal Europe, a d'ailleurs été embauché au poste de CEO afin de diriger l'accroissement de la compagnie, tandis que les deux fondateurs sont restés aux postes de Lead Designer sur Runescape. Restant l'un des derniers témoignages de la réussite de jeunes programmeurs créant des jeux durant leur temps libre, Jagex n'entend pas s'arrêter là et continue en lançant leur portail de jeux occasionnels FunOrb et les versions allemande et française de Runescape et en préparant l'arrivée d'un autre MMORPG sur lequel peu d'information a pour l'instant filtré.

Source : Magazine Edge

  • En chargement...

Que pensez-vous de RuneScape ?

54 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (77 évaluations | 7 critiques)
5,4 / 10 - Moyen

47 joliens y jouent, 147 y ont joué.