Projet Reynard : « Profiler » les joueurs pour mieux débusquer les terroristes

Les agences de renseignement américaines estiment que les MMO ne sont pas suffisamment étudiés. Le projet Reynard devra identifier les comportements à risque qui s'y développent.

En lutte contre le terrorisme depuis notamment les attentats du 11 septembre 2001, les autorités américaines projettent de pousser leurs investigations... jusque dans les jeux en ligne et MMORPG.
A en croire le site Wired, qui relaie les projets de l' « Office of the Director of National Intelligence » (l'ODNI, une « super agence » américaine placée directement sous la responsabilité du président américain depuis 2004 et dont le principal objet est coordonner l'action de l'ensemble des agences américaines luttant contre le terrorisme), un projet baptisé « Reynard » viserait à « étudier les phénomène sociaux émergeants (notamment le terrorisme) dans les mondes virtuels et jeux massivement multijoueurs, ainsi que leurs implications » pour les agences de renseignement américaines.
Plus largement, le projet « Reynard » vise à analyser les comportements au sein des jeux en ligne, en vue, à terme, de la mise en place de méthodes de « détections automatiques des comportements et actions suspects dans les mondes virtuels ».

  • Les normes culturelles et comportementales dans les jeux et mondes virtuels sont généralement non étudiées. Pour autant, « Reynard » cherchera à identifier les normes sociales, comportementales et culturelles émergentes dans les mondes virtuels et jeux en ligne. Le projet permettrait ensuite l'application des leçons apprises afin de déterminer la faisabilité d'une détection automatique des actions et comportements suspects dans les mondes virtuels.
  • Si la méthode ses révèle prometteuse, cet effort modeste pourrait être augmenté au niveau du projet complet.
Le projet « Reynard » mènera des recherches non classées sur un monde virtuel public. Les recherches reposeront sur les données publiques disponibles dans le cadre d'observations afin d'établir une base normative de comportements.

Le projet étant susceptible d'avoir des « implications sur les libertés civiles et privées » des concernés (c'est un doux euphémisme), « l'IARPA [Intelligence Advanced Research Projects Activity, une agence concevant des outils pour les 16 agences de renseignements américaines] mène également des investigation en matière de projets de technologies de protection de la vie privée ».

Ben Laden n'a qu'à bien se tenir... s'il joue à World of Warcraft.

Source : http://blog.wired.com/27bstroke6/files/dni_datamining_report_2008.PDF

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.