IGE, son univers impitoyable

Les actions en justice contre IGE, le leader mondial de la commercialisation d'objets virtuels, se multiplient et les fondateurs de la société s'étripent devant les tribunaux.

Tous les joueurs de MMORPG ou presque connaissent la société IGE, le leader mondial de la commercialisation d'objets virtuels de MMO (que ce soit la « vente » de personnages, d'objets ou de « pièces d'or »).
Déjà honnie par la plupart des éditeurs de MMO et par les joueurs (IGE fait actuellement l'objet d'une action collective - class action - aux Etats-Unis initiée par des joueurs de World of Warcraft), la société est aujourd'hui le théâtre de troubles internes rocambolesques.

Alan Debonneville, qui se présente comme l'un des cofondateurs d'IGE, aurait engagé des poursuites contre Brock Pierce, le PDG de la société de vente d'objets. Selon MMO Citizen qui s'est procuré les 57 pages du document, Alan Debonneville aurait participé à la création, puis au développement économique d'IGE, aujourd'hui évalué à 220 millions de dollars. Il en aurait été néanmoins évincé lors de la cession de la société et spolié dans la foulée de quelque 20 millions de dollars en actions.

Au-delà des aspects financiers et des éventuelles malversations, les documents produits par MMO Citizen font aussi état de la vie (dissolue) des fondateurs d'IGE. On y parle achats et consommation de drogues, d'armes et même pédophilie entre l'Espagne et l'Asie.
Gageons que la justice américaine pourra démêler les tenants et aboutissants de l'affaire... permettant de comprendre un peu mieux la nébuleuse IGE.

Source : http://virtuallyblind.com/2008/01/30/ige-pierce-debonneville-complaint/

  • En chargement...