Télé-réalité-virtuelle

Après une brève incursion dans Second Life, Endemol entend proposer son propre monde virtuel en partenariat avec Electronic Arts. Avec « Virtual Me » (c'est le nom du projet), la télé réalité et les jeux télévisés d'Endemol s'ouvrent aux avatars et s'exportent dans le monde virtuel du producteur.

Les mondes virtuels ont une fâcheuse tendance à compliquer nos rapports au réel... jusqu'au paradoxe. La télé réalité (summum de la « réalité », il faut en convenir) qui vise en principe à suivre, caméra au poing, des personnes réelles dans leurs activités réelles, s'exporte dans le monde virtuel de « Virtual Me ».
Dans ce projet réalisé en partenariat avec Electronic Arts, les personnes réelles y sont remplacées par des personnes virtuelles (des avatars qu'il conviendra de personnaliser), aux activités virtuelles dans un monde virtuel.

C'est à plus rien n'y comprendre, ma bonne dame.

Les avatars pourront se prêter au jeu d'Endemol en devenant candidat à une improbable « Star Académie » virtuelle (on ignore si le vainqueur pourra partir en tournée) ou participer aux ersatz virtuels des jeux télévisés de la firme (le communiqué d'EA mentionne les jeux « 1 contre 100 » ou encore « A prendre ou à laisser »).
Les conditions d'accès au projet sont encore inconnues (des castings 2.0 ?), mais Virtual Me devrait prochainement se dévoiler sur VirtualMe.com.

Il sera heureusement toujours possible d'utiliser l'excuse du « fort intérêt sociologique sous-jacent à ce type de programmes » pour s'y adonner avec délectation puisque Endemol nous précise que le projet s'inscrit dans une politique de convergence de média. Les internautes délaissent en effet de plus en plus la télévision au profit d'Internet. Endemol entend ne pas rater ce virage numérique (déjà opéré par les annonceurs de publicités).

Source : http://www.electronicarts.fr/news/12225/

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Virtual Me ?

1 aime, 4 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 0 critique)
4,9 / 10 - Moyen