« Du réel au Virtuel », lancement du groupe de travail

Nous l'avions indiqué au début l'été, après une consultation des joueurs de MMOG sur JeuxOnLine, le Forum des Droits sur l'Internet organise un groupe de travail sur les « jeux vidéo en ligne ». Les membres du groupe de travail se sont réunis pour la première fois mercredi dernier.

Le Forum des Droits sur l'Internet (FDI), organisme parapublic se consacrant aux questions de société ayant à trait Internet, a initié une consultation des joueurs de MMORPG au début de l'été dernier, en partenariat avec JeuxOnLine.
Cette consultation a donné lieu à l'organisation d'un débat (à la FNAC en juin dernier), puis à la publication d'un dossier sur le sujet. Pour poursuivre cette réflexion sur « les jeux vidéo en ligne », le FDI accueille maintenant un groupe de travail réunissant les principaux acteurs du secteur.

Réunis pour la première fois mercredi dernier (et devant se réunir deux fois par mois jusqu'au printemps 2007), les membres du groupe de travail entendent réfléchir aux moyens « d'encourager le développement du jeux en ligne en France, dans le respect des usages, de la loi et de tous les acteurs (les utilisateurs, les acteurs marchands et les pouvoirs publics) ».
A cette fin, plusieurs thèmes de discussions ont été identifiés, parmi les lesquels les protection des mineurs, le statut des créations dans les univers virtuels, la liberté d'expression et le respect de la vie privée (notamment en matière de collecte de données personnelles), les responsabilités partagées des différents acteurs (risque de triche ou d'intrusion) ou encore de la déontologie publicitaire dans les jeux vidéo.

Pour aborder ses sujets particulièrement vastes, le groupe de travail se compose d'acteurs d'horizon divers : des éditeurs (Gameloft, Vivendi, Orange ou encore le SELL, Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisir), des représentants de familles (comme l'UNAF et Action Innocence) ou des organismes de classification (ISFE, travaillant actuellement sur PEGI Online dédié à la classification des jeux en ligne), les services de gendarmerie spécialisé dans la lutte contre la cyber-criminalité, le BVP (regroupant les professionnels de la publicité), des juristes spécialisés en propriété intellectuelle, mais aussi le ministère de l'Industrie et le Conservatoire National du Cinéma (CNC) travaillant actuellement à la mise en place d'un fond d'aide au développement du multimédia en France (principalement axé sur le jeu vidéo) et JeuxOnLine.
Cette liste sera ponctuellement complétée d'intervenants divers lors d'auditions comme Ankama Game (Dofus), la SACEM, eBay, la Banque de France ou encore des sociologues, psychologues et autres historiens du jeu vidéo.

Dans les mois à venir, nous ne manquerons pas de relayer sur JeuxOnline et soumettre à votre sagacité, les différentes questions soulevées par le groupe de travail.

Source : http://www.jeuxonline.info/

  • En chargement...